La La Land : un succès mérité

Après de long mois de silence radio, retour sur les chapeaux de roues avec le film à sensation de ce début d’année, j’ai nommé La La Land de l’américain Damien Chazelle (Whiplash en 2014).

C’est LA claque du début d’année. Sortie de nulle part, cette comédie musicale pour laquelle aucun producteur ne voulait signé est une réelle prétendante dans la course aux Oscars avec pas moins de 14 nominations égalant les records de Titanic (1997) et Eve (1950)!!!

L.A L.A Land…

2048x1536-fit_emma-stone-robe-bleue-land

Véritable ode aux comédies musicales de l’âge d’or hollywoodien (Chantons sous la pluie, Les demoiselles de Rochefort,…) dans laquelle le spectateur plonge, chante et danse dès les premiers instants, le film arrive à jongler parfaitement entre chant/danse et prose. Les couleurs vives des costumes, les affiches d’Ingrid Bergman, le studio hollywoodien dans lequel travaille Mia (Emma Stone, éblouissante dans un rôle qui lui correspond à merveille), le jazz que Sébastien (Ryan Gosling, la classe incarnée) cherche à refaire naître de ses cendres tel un phœnix, les musiques, tout dans ce film est battis autour d’une nostalgie qui tente de refaire vivre à l’heure d’aujourd’hui les rêves et culture qui se meurent. Quelle est la dernière comédie musicale que vous ayez vu au cinéma? Quand avez vous vu des robes vertes, rouges et bleues se côtoyer ailleurs que chez les Super Nanas La Comédie Musicale? Quand avez vous vu les personnages s’arrêter sur un échangeur d’autoroute pour chanter et danser à l’annonce d’une belle journée sur Los Angeles?

lalaland_hero

Le film nous fait donc suivre les aventures de Mia dont les rêves de premier rôle au cinéma la pousse à enchaîner les castings, et de Sébastien, musicien amoureux du jazz, ne vivant que pour le jazz, au point de se faire virer à cause du jazz. Leurs routes se croiseront, les confrontant à deux visions de la poursuite d’un rêve : suis je prêt à faire des sacrifices pour réussir? Suis je prêt à faire des concessions sur le fond du rêve pour n’en garder que la forme?

008cbe80-c243-11e6-85ca-af9aaf7b4630_ryan-gosling-la-la-land-cf

Malgré quelques longueurs vers la fin, et une fin qui m’a un peu déçue, je vous recommande chaudement de sortir de chez vous en ces jours où la météo n’est pas au rendez-vous! Le soleil californien vous redonnera du baume au coeur. Damien Chazelle et son équipe méritent largement tout le bien que l’on dit de leur film ainsi que leur 7 victoires aux Gloden Globes et leurs 14 nominations!Ce n’est qu’un conseil, mais foncez pendant qu’il en est encore temps!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s